Jardin

Problème avec les conifères et les poiriers

Pin
Send
Share
Send


Question: Problème avec les conifères et les poiriers

Salut,

J'ai un très grand jardin que je n'ai pas visité depuis un certain temps, hier je suis descendu pour jeter un coup d'œil et j'ai remarqué que, sur ce que je suppose être des pins, d'étranges "toiles d'araignée" sont apparues le long de l'arbre entier (ce sont environ cinq grandes plantes sur le 10 m) et sont entièrement recouverts par ces "toiles d'araignées".

J'ai peur que ce soit un processionnaire.

Près de ces conifères, j'ai un poirier qui a des toiles d'araignée similaires, avec la présence de nombreuses larves brunâtres (elles sont cependant glabres) et je ne sais pas s'il s'agit d'une pathologie différente ou d'un stade de croissance de la larve processionnaire. (en plus de tout ça, mon poirier a aussi une infestation, je pense aux poux et je pense aussi aux champignons)

Pouvez-vous m'aider? (désolé si je n'ai pas été très clair)


Réponse: Problème avec les conifères et les poiriers

Cher Matteo,

en général, les processionnaires se distinguent clairement de toute autre larve, en ce qu'ils produisent sur les arbres qui infestent, hauts et exposés au soleil, de grands nids, constitués d'une sorte de fil, semblable à de la soie, blanc. Ces nids sont grands, plus ou moins gros qu'une paire de balles de tennis, et de couleur blanche, ils sont donc clairement visibles même de loin. Les nids sont produits en hiver, mais ils restent sur la plante même au printemps et en été, et des processionnaires sont utilisés, il me semble donc étrange que vous n'en ayez pas vu. En tout cas, des larves de mites qui produisent de grandes infestations, accompagnées de toiles d'araignées voyantes, il n'y en a pas beaucoup; les processionnaires semblent se développer de préférence sur les conifères, les autres larves similaires sont les hyphantias, de couleur plus claire, souvent équipées d'une série de petits points sombres, souvent visibles au travail sur les plantes même en plein jour.

Ces ravageurs sont décidément nuisibles, car ils ont tendance à produire de grandes colonies, qui peuvent donc complètement défolier un arbre, avec des dommages évidents à la plante.

En plus de cela, les larves processionnaires sont dotées d'un poil piquant, ce qui peut provoquer des démangeaisons dans toutes les parties du corps; par conséquent, à l'approche d'un arbre touché par le processionnaire, il est utile d'être bien habillé et couvert. La lutte contre le processionnaire s'effectue généralement en plaçant des pièges à phéromones sur les arbres, ces pièges mâles adultes, et ont donc tendance à contenir des infestations, jusqu'à ce que l'insecte soit complètement éradiqué. En plus de cela, la nidification est également pratiquée dans les bois, en hiver, lorsque le temps est rude; les nids piqués ont tendance à baisser en température, tuant ainsi la plupart des larves. Une autre méthode consiste à placer le film plastique autour de la tige, très épais, sur lequel est placée de la colle pour les pièges (que l'on trouve dans les magasins spécialisés et les consortiums agricoles): les larves, descendant de l'arbre, resteront piégées. Les insectes capturés doivent être détruits, en faisant attention à la substance piquante présente sur les cheveux.

S'il s'agit plutôt d'hyphantrie, dans ce cas également, il y a une tendance à détruire les nids, qui dans ce cas ont tendance à être moins compacts, avec les larves à l'intérieur clairement visibles. Ou un traitement à base d'insecticides larvicides est pratiqué, même s'il est assez complexe de pratiquer un traitement sur un grand arbre adulte.

Essayez de contacter un consortium agricole près de chez vous, afin qu'un agronome puisse venir voir ce qui affecte vos plantes.

Pin
Send
Share
Send